Instant Voyage

Voyager en solo #2 : bien préparer son voyage

Maintenant que vous savez à quel point c’est génial de voyager en solo, voici quelques conseils pour bien préparer votre voyage !


Qui dit solo, dit précautions


Lorsqu’on voyage à plusieurs, on a une sorte de sérénité partagée qui ne peut exister quand on voyage en solo. On ne peut compter que sur soi en cas de pépin !

Par exemple : si ma batterie de téléphone lâche, comment je m’en sors ? Si je perds mes papiers, vers qui je me tourne ? Si ma carte bancaire ne fonctionne pas, comment je me débrouille ?

C’est pour ça qu’il est important de prévoir les éventuelles difficultés. En les anticipant, on saura les gérer de la meilleure des façons (ou de la moins pire), et on évite la crise de panique !

Une batterie portable et un plan version papier peuvent vous « sauver » la vie. Un petit carnet avec les adresses et numéros des ambassades aussi ! Un minimum d’argent liquide, c’est vital !
Bref, sans tomber dans une atroce paranoïa paralysante, songez aux petites merdouilles de la vie !


Où dormir ?


Les auberges de jeunesse

Premier point important : quand on voyage en solo, on choisit a minima une auberge de jeunesse !

Bien sûr, les plus aguerris pourront se diriger vers du couchsurfing ou du camping, mais il est très important de ne pas choisir d’hôtel ni de Airbnb !

Eh oui, votre sociabilité risquerait d’en prendre un coup si vous ne limitiez les contacts qu’à vos sorties ! A l’inverse, en auberge de jeunesse, vous vous obligez à la cohabitation avec des inconnu.es. Or, qui dit cohabitation dit communication ! C’est ça le truc !


Que choisir ?

Une auberge de jeunesse certes, mais pas n’importe laquelle. Il en existe de toute sorte ! Faîtes votre choix via Hostelworld, et regardez les commentaires.

Déjà, parlons confort et quiétude. Les moins habitués de la cohabitation se dirigeront vers des chambres de 4 personnes, et éviteront soigneusement les dortoirs à 18 !

Ensuite réfléchissez bien : souhaitez-vous une ambiance familiale, plus intime ? Si oui, dirigez vous vers une petite auberge, comme le Loft Hostel à Budapest.
Préférez-vous de grands espaces communs et un bar pour faire des rencontres ? Si oui, dirigez-vous vers des chaînes comme le Wombats City Hostel de Vienne. Ou alors une auberge qui conjugue écologie et confort, comme la Mosaic House de Prague.

Quoi que vous choisissiez, ne vous sentez jamais obligé.e de rester si vous n’avez pas un bon feeling.
Lorsque je suis arrivé à Prague, j’ai atterri dans une auberge à proximité de la gare, et ça ne s’est pas bien passé. Je n’ai pas accroché avec l’atmosphère, les gens étaient tous bourrés, ça m’a gâché ma première impression de la ville. Mais j’ai changé dès le lendemain, pour la Mosaic House, et c’était super ! Donc surtout : ne laissez pas une auberge vous gâcher les vacances !


Faut-il faire ses réservations à l’avance ?

Quand vous réservez, vous gagnez en sérénité : vous savez où vous dormez, quand et combien de temps. J’ai croisé nombre de voyageurs qui galéraient à trouver un endroit où dormir car ils n’avaient rien réservé.

Quelques soucis néanmoins. Qui dit réservation dit absence de flexibilité. Or, il est possible que vous ne vous sentiez pas à l’aise dans votre auberge et que vous souhaitiez en changer (dans ce cas, veillez à pouvoir annuler sans frais).
De même, lorsque vous faites plusieurs destinations, les réservations préalables vous bloquent. Le risque, c’est de s’apercevoir que telle ville mériterait un jour de plus, ou un jour de moins, et de ne pas pouvoir vous adapter à votre périple.

Laissez-vous donc un peu de flexibilité, soit en prenant des réservations annulables, soit en ne réservant l’auberge de jeunesse que quelques jours avant !


Préparer son backpack


Pour apprécier votre périple, voyagez léger : adoptez le backpacking ! Tout peut rentrer dans un sac à dos. J’ai juste pris un 30L pour 15 jours, donc c’est faisable.

Soit vous prenez moins de vêtements et vous trouvez un endroit pour les laver sur place, soit vous prenez un vêtement par jour en les pliant façon Ranger Packing (ce que j’ai testé pour mon trip de 15 jours) !

Sur la vidéo ci-dessous, vous allez découvrir une technique de pliage qui vous change la vie ! Un grand merci à l’auteur de la vidéo, ça m’a bien aidé !

Les trucs utiles

Simplifiez-vous la vie : remplacez gel douche et shampoing par un savon unique. Essayez le magique savon du Dr Bronner (fait office de savon, shampoing, dentifrice, déodorant, lessive, liquide vaisselle, etc.).

Pour le visage, adoptez l’éponge Konjac, et laissez vos produits chez vous. Pas de coton-tiges, préférez les Oriculi !

La serviette de toilette en micro-fibre : THE solution doublement utile puisqu’elle ne prend pas de place et sèche rapidement !

Les pansements, c’est le truc qu’on oublie à chaque fois. Et pourtant, je peux vous dire qu’ils m’ont sauvé à bien des reprises quand mes pieds commençaient à lâcher !

Une batterie portable, bien pratique quand vous sollicitez beaucoup votre téléphone.

Un petit carnet et un stylo, pour noter toutes vos expériences et ne rien oublier !

Un coupe-vent, type K-way. Top en cas de pluie ou de forts vents, et ça ne prend pas de place !

Le but est de profiter de vos destinations sans vous trimbaler de choses superflues. Maintenant que vous savez tout ça, vous pouvez partir les yeux fermés (ou presque !) 🙂

Hey ! Moi c'est Charly, 28 ans, végétarien, féministe, backpacker, bobo, et le tutti frutti des clichés de ma génération... Mais bon, trop d'étiquettes tue l'étiquette ! Et puis j'aime pas ça, en plus ça gratte. Plus jeune, on m'appelait Tagada, parce que je ramenais toujours ma fraise. De nature très (trop?) curieuse, j'ai le don de me passionner pour tout et surtout pour n'importe quoi. Suivez-moi, je vais vous montrer tout ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *